La période hivernale est un moment propice aux canalisations bouchées. En effet, des températures inférieures à 0 degré peuvent engendrer des menaces sérieuses au niveau des canalisations de la maison.

Les premiers réflexes à effectuer

Les signes qui annoncent un possible gel des canalisations sont multiples. Quand le robinet est ouvert au maximum et qu’aucune goutte n’est présente, la canalisation est gelée. Par ailleurs, le dispositif d’adduction d’eau est bloqué par le froid et les tuyauteries subissent les méfaits du gel. En effet, le froid provoque souvent l’engorgement des canalisations voire leur destruction.

Face à ce désagrément, il faut généralement patienter et attendre la hausse de la température. Pour les canalisations cloisonnées, l’eau gelée peut de nouveau se liquéfier. S’il s’agit de canalisations apparentes, il faut apposer du linge mouillé préalablement à l’eau chaude. On peut également recourir au sèche-cheveux qu’on utilise en soufflant sur les conduites d’eau dans le but de les réchauffer.

Les précautions à prendre au niveau des canalisations

  1. En premier lieu, il convient de bien chauffer ou calorifuger les canalisations apparentes. On peut faire appel à la laine de verre pour envelopper efficacement le compteur d’eau. Ces gestes offrent l’avantage d’économiser l’énergie.
  2. En second lieu, il faut penser à vidanger l’ensemble des installations extérieures. Cela concerne tous les robinets. Ensuite, on coupe l’alimentation en eau de l’habitat en fermant le robinet d’arrivée d’eau. Si jamais la canalisation est bouchée, il faut éviter l’emploi de flamme ou d’un chalumeau car le risque d’incendie est majoré.

La phase de dégel des canalisations

Quand le dégel survient, les tuyauteries reprennent un peu de chaleur. Dans ce cas, il est préférable de laisser couler un filet d’eau assez mince dans l’évier, le lavabo ou la baignoire. Même si ce procédé ressemble à du gaspillage et demeure peu écologique, il permet toutefois de préserver le budget. Sinon, les réparations et les remplacements des canalisations détruites par le gel risquent de coûter extrêmement cher.

Pour rappel, le fait de couper l’alimentation en eau permet de prévenir les risques d’inondation qui peuvent survenir lors du dégel. Néanmoins, l’apparition d’une fuite d’eau est possible au moment du dégel. Dans ce cas, il faut contacter un plombier pour réparer la canalisation défectueuse.

Les atouts des bons gestes pour la canalisation gelée

Hormis le fait de se prémunir contre les problèmes de gel de canalisation, les bons gestes pour les éviter sont avantageux pour d’autres raisons. En effet, ils sont aussi pris en compte pour l’indemnisation de l’assurance. Si on prend toutes les précautions utiles, l’assurance peut prendre en compte le remboursement de tous les frais occasionnés par la réfection des canalisations.

En outre, quand on s’absente pour plus de 4 jours, il faut toujours couper l’adduction d’eau de son domicile et ce, quelle que soit la saison de l’année. L’assureur sera dans l’obligation d’effectuer la prise en charge des frais de réparation dans le cadre de la survenue de dégâts des eaux. Si on dispose d’un robinet extérieur, il faut purger les tuyaux via un robinet de purge et une vanne. Ainsi, on ouvre le robinet extérieur après la fermeture du robinet de purge.